Plouégat Moysan - Etymologie et histoire.

<< Retour espace informations et services

 

Plouégat-Moysan vient de l’ancien breton « ploe » (paroisse), de « Saint-Egat » et de « Moysan ».

Plouégat-Moysan est une ancienne paroisse primitive qui englobait jadis les territoires de Le Ponthou, Guerlesquin, Botsorhel, et sans doute une partie du territoire de Plounérin (rive gauche du Yar). On la distingue de Plouégat-Guerrand par l'ajout de "Moysan" (nom d'un seigneur du lieu).

Le territoire de Plouégat-Moysan faisait partie de la châtellenie de la seigneurie de Trogoff. Ce territoire, propriété de Pierre de Trogoff, a été confisqué en 1356 par Jean de Montfort. Le roi d'Angleterre y installe alors une garnison commandée par Olivier Thomelin. En mars 1363, Du Guesclin s’empare du château et le détruit. La maison des Trogoff, malgré la diminution de ses possessions territoriales, et les changements de familles, conserva jusqu'en 1789, tous ses privilèges féodaux.

En dehors des petites difficultés paroissiales, Plouégat-Moysan vécut en paix pendant les grands évènements des luttes religieuses des XVIème et XVIIème siècles, car le protestantisme n'y a apparu qu'au XIXème siècle. Les brigands La Fontenelle et La Maganne trouvaient, sans doute, la paroisse trop pauvre pour s'y établir, quoique l'un fut à Trémel, au château de Trébriand, l'autre à Plouigneau, au château de Bourrouguel. Pourtant le 7 mai 1596, les troupes de François d'Espinay, sieur de Saint-Luc, lieutenant-général pour Henri IV, en Bretagne, se jetèrent sur le Ponthou, Plouigneau et Plouégat-Moysan. « Ses gens y restèrent 4 jours, faisant très grand dommages, cruautés et tyrannies, tant aux hommes qu'aux femmes ». Ils se rendirent ensuite à la Roche-Derrien. Cette note, relatée dans un registre de baptêmes de Lanvellec. (Côtes-d'Armor) nous dévoile un passage de gens de guerre de l'époque, pillards et brutaux. La révolte des Bonnets-Rouges, sous Louis XIV, en 1675, ne s'y étendit pas (J. A. Quiniou).

On rencontre les appellations suivantes : Ploegat Moisan (vers 1330), Ploeazgat Moysan (en 1375), Ploegat-Moysen (fin XIVème siècle), Ploegatmoysan (en 1589), Plouégat Moisan (en 1688).

1 : Les domaines convenanciers ou convenants francs étaient nombreux : Convenant Coatizel, Convenant Codu, Diguer, Goasamboulc'h, Goasanscoen Gouget, Guernaven, Kervayec, Keranhus, Kerosen, Louc'h Yzelaff, Lachiver ou St Méen, Malpot, Pendalar, Pénanros, Péran Le Bastard, Péran Guillemot, Péran, Laouénan, Péran Quintin, Pors Dantec, Phidour, Simon.

2 : Les registres des actes de baptêmes, mariages, et sépultures, seuls, nous renseignent sur les noms de quelques prêtres officiels de la paroisse : En 1676, Dilasser, recteur, Le Mat, curé ; 1685-1709, Y. Carré, recteur, J. Crance, curé, puis Pierre Lucas (décédé le 9 mars 1699), J. Tanguy, curé. L'inhumation de Y. Carré mérite mention pour le genre de l'acte : « Ce jour 25 septembre 1709 a esté inhumé, par le soubsignant prieur du pontou, le corps de vénérable et discret Yves carré, cy-devant recteur de Plouégat-Moysan, mort le vingt-et-troisième des mêmes mois et an, dans la communion de notre mère la sainte église, après avoir reçu le sacrement de pénitence par le ministère de vénérable missire françois Le Marchadour, recteur de Guerlesquin, le sacrement d'eucharistie, en viatique, par le ministère de noble et discret missire Toussaint-Louis Lesné, prêstre prieur commandataire du pontou, et le sacrement d'extrême-onction par le ministre de missire Jean-François Avizo, prêstre, présent ont été vénérable et discret, Nicolas prigent, recteur de plouégat-moysan, et les soussignants renommé. Signé : T.-S. Lesné, prieur du pontou ; F. Dohollou, prêtre ; J. Le Marchadour, recteur de Guerlesquin ; F. Avizo, curé de Trémel ; J. Tanguy, curé de Plouégat-Moysan ; G. Le Dissez, chanoine ; Trayez, prêtre ; Prigent, recteur de Plouégat-Moysan ». De 1709 à 1734: Prigent recteur et curé F. Dohollou. En 1735, J. Kernévez prêtre, fait les fonctions curiales par ordre de Mgr l'Evêque. De 1736 à 1741, Guého recteur, F. Dohollou, curé. De 1741 à 1743, Antoine Geffroy est curé d'office, puis Guillaume Corn en 1745, Le Morvan, curé, car « Missire François Dohollou, prêtre-curé de la paroisse sera enterré le 28 mars 1747, âgé de 81 ans et quelques mois dans le cimetière », ne pouvait plus sans doute exercer son ministère. De 1747 à 1752, Julien Le Frotter, sieur abbé de Kéringant, et Le Morvan, curé. De 1753 à 1771, Dupré, recteur décédé le 3 août 1771 à 88 ans, qui avait permuté Trédrez avec le précédent. Le Tertre, puis Le Roux, Prat, Le Bourzec, Le Men, Le Pape, curés. De 1771 à 1772, Le Men, recteur. De juin 1772 à 1790, Goaffuec, recteur, G. Dohollou, Le Bourzec, Paie et Cotty, curés. M. Goaffuec refusera le serment à la constitution civile du clergé, et le recteur était désigné, le 28 février 1791 par le procureur syndic du district de Morlaix comme méritant plus que personne d'être renvoyé, parce qu'il n'avait voulu en aucun temps reconnaître les décrets. Il s'était retiré à Guerlesquin où on l'appelait Le Goaffuec-Kerouanton. D'autres prêtres natifs de la paroisse sont mentionnés dans les actes des registres et y ont exercé leur ministère comme prêtres habitués ou temporairement curés : François Dohollou déjà nommé, fils d'honorables marchands du Penquer ; Louis Le Bourzec, fils des convenanciers de Kerbabu, a fait plusieurs baptêmes à Saint Laurent et des mariages, fut curé d'office de Saint-Laurent, des Côtes-du-Nord (Côtes-d'Armor), puis curé de Guerlesquin ; en 1792, il est desservant de Plouégat-Moysan. Il mourut en 1807 à 70 ans. Guillaume Dohollou, neveu de François, diacre en 1767, est qualifié en 1779 « aumônier de l'hôpital du Guerrand ». Né à Plouégat-Moysan en 1743, il avait été recteur de Ploulec'h ; il fut élu député suppléant du clergé de Tréguier, aux Etats-Généraux en 1789 ; insermenté en 1791, arrêté en 1792, exilé en Angleterre, il rentra en Bretagne et fut déporté à l'île de Ré en 1798 ; il devint après le Concordat recteur de Pommerit-Jaudy. Le 20 mai 1699 eut lieu le décès du vénérable et discret missire Yves Le Dissez, prêtre, sieur recteur de Plouguerneau en l'évêché de Léon, dans la maison de Guillaume Le Dissez, sieur de Kerbabu, son père, d'où il était originaire, et de Philippe Mahé, qui étaient marchands à Kerbabu. En 1711 Guillaume Le Dissez célèbre le mariage de François Lovens, sieur de Broons et de Marguerite-Vincente Le Dissez, il est qualifié de sieur du Penquer. En 1725, Pierre Le Teurnier signe un acte de baptême, P. Le Teurnier, prêtre ; il y a lieu de présumer qu'il était de la famille des Le Teurnier de Goasanscoen. En 1723, Guillaume Mahé est mentionné comme parrain de Guillemette Mahé, fille d'honorable Philippe Mahé et Marguerite Pont, marchands à Plouégat-Moysan. Les recteurs et curés depuis 1792 furent : François-Marie Le Magne, de 1793 à 1807 ; puis Caër, nommé en 1814 ; Ses successeurs sont : en 1829, Moncus ; en 1853, Le Bras ; en 1857, Antoine-Marie Aballain : en 1860, Jean-Louis Le Bourhis ; en 1867, le célèbre Jean Favé « l'évêque du Léon » ; en 1869, Jean-François Bohec : en 1889, Stanislas Guéguen ; en 1893, Guillaume Le Guen ; en 1900, François Floch ; en 1906, J.-B. Larvor ; en 1907, Picard ; en 1918, Abgrall, et même année, M. Goulven 0llivier (J.-A. Quiniou).

3 : Les Fouages en 1651 (Archives) : « Rolle des fouaiges du roy nostre sire en la paroisse de plouégat-moysan, faict an présence du sieur recteur d'Icelle, missire Hervé le Bastard, prêtre et de Simon Coden, esgailleur dans la treffe de Kerven, Paoul Lescop, dans la treffe de Kerbabu, Efflam Le Dantecq dans celle de Treffdujou, Paul Perrot en la treffe de Lannéven, pûitz quy ont déclaré n'avoir cognoissance d'aucun changements ny desgail à faire et partant assé raporté comme l'année passé, suivant le mandement du 30 novembre dernier, signe de harouy, récépissé de la taille extraordinaire Est-ce pour lord le terme ordinaire de janvier l'an présant 1651.

LE KERVEN. — Mre paoul le Dissez et consorts, au quistillic 4 livres ; Mre françois le dissez audit quistillic 10 sols ; les détenteurs du grand Kerven comprisses par costancou 3 l. 18 sols ; Guillaume le dantecq au petit Kerven 15 sols ; Louis le dantecq a perran 37 sols 9 deniers ; les détenteurs du Convenant ou demeurait le Dantecq Tropostecq 22 sols ; Jan le borgne à Janvier 29 sols 9 deniers ; Les honorables morice flamencq Tropostec 11 sols 6 deniers ; Catherine Lavounan et ses Enfants 58 sols 6 deniers ; Allain Le Gall Tropostecq 22 sols ; Les détenteurs garenne roch an gaser 16 sols 6 deniers ; Guillaume thomas 25 sols 6 deniers ; Guillaume Quintin 34 sols ; Jean le bastard et consorts a perran 27 sols ; Nicolas Nédelec à perran 17 sols 6 deniers ; Simon et françois Coden et consortz comprintz par an Ilis 27 sols 6 deniers ; Les héritiers et veuve Morice Guillemot au quistillic bihan 29 sols 2 deniers ; Guillaume Guillemot à perran 46 sols 9 deniers ; Les héritiers de françois le Lavouenan comprintz parcou Squirian 50 sols 6 deniers ; Les détenteurs parc mos anun 6 sols 6 deniers ; Jean Bellec à perran Isselaff 38 sols 6 deniers ; Jaz monat 9 sols 4 deniers ; Les détenteurs de Parc an porrastre 6 sols. Somme : 33 livres 10 sols de payable.

KERBABU. — Mre françois le dissez Traoundour avec leurs terres annexées 28 sols ; Le dit Dissez pour parc moscoulaccoz 2 sols ; le dit Dissez pour la tenue du lir 5 sols ; Guillaume le Dissez Kerbabu 17 sols 6 deniers ; Barbe le Dissez audit Kerbabu 33 sols ; Perron le Dissez runanroué et consorts comprintz parc ar priol 39 sols 6 deniers ; Mre françois Counan 18 sols ; ledit Counan pour parc an loar 7 sols ; le dit Counan pour parcou mosloudoun 12 sols ; les détenteurs Trobara Uhélaff 12 sols ; les détenteurs mosboudoun Créis 3 sols 9 deniers ; françois le bourzec Kerbabu 9 sols 4 deniers ; Jan Guéguen et consorts audit lieu 7 sols 4 deniers ; Jan le dissez Keranhoz comprintz parc an alchouez 38 sols 6 deniers ; Pierre Person ou ses fermiers à Kerangoaz 22 sols ; François Teurnier et Tuyon Le Dissez audit lieu 26 sols 6 deniers ; Paoul Chaffot pour mosancloff 7 sols ; Yvon le bourzec et consorts 5 sols ; les hérittiers et veuffve françois colcanap 26 sols 6 deniers ; Pierre Coz et consorts 29 sols ; Jean Madiou et consorts au penquer 15 sols 6 deniers ; Jean Lachiver et consorts pour run Tocquer, parcou cloarec, parc fouen et parc an hent et parcou dihez 25 sols ; Jean Guillon Trogalvez et consorts 19 sols 9 deniers ; Christophe Le Loussoun et consorts à Kérouzéré 31 solz ; les détenteurs assurant Yvon Guillou Trogalvez 14 sols 9 deniers ; Jean pont 13 sols ; les destenteurs parc en cren 3 sols ; la veuffve et héritiers de Jean le frotter 16 sols ; Perron le Dissez pour liors an penquer 1 sol ; les héritiers de Jacques Le Coz comprintz Prat brouillez en coquil 22 sols ; les héritiers morice le dissez an squiriou 13 sols ; les dits héritiers à Trobara Isselaff 28 sols ; Guyon le Dantecq au Squiriou 13 sols ; ledit Dantecq pour parc an coant 3 sols ; Yvon Nédelec audit Squiriou 14 sols ; Yvon le bastard et consorts à convenant an Lay 20 sols ; Pierre Chaffot et consorts à convenant an cittoler penn an lech 15 sols 6 deniers ; les détenteurs convenant an bellour 23 sols ; Jean hamon et consorts à Guernaven comprintz croix neuve 38 sols ; Guillaume Guillon Trogalvez 2 sols 6 deniers ; les détenteurs parcou priol 3 sols ; Jean le Cittoler 19 sols ; les causeyants Philippe person 10 sols ; Guillaume henry et consorts 27 sols 6 deniers ; françois Colin pour parc en croix, 1 sol 9 deniers ; Pierre Lachiver pennaros 15 sols ; Jean le Bras audit Pennaros 9 sols ; les détenteurs asservant Guillaume Ansquer 3 sols 6 deniers ; Paoul Lescop et consorts à pennaros 55 sols ; les héritiers Messire herve le bastard et consorts Pennanhech 22 sols ; les héritiers Yvon Colcanap pour leurs terres en plouégat 15 sols 6 deniers ; Yvon le fustecq pennavoaz 17 sols 6 deniers ; françois teurnier pennavoaz 45 sols ; Jean le Ban et consorts pour rosdrez 3 sols ; les détenteurs de convenant bichodou 10 sols ; Les détenteurs prat autret 3 sols ; Rolland Le Dissez 2 sols ; les détenteurs parc an feunteun 2 sols ; Yvon Tocquer 5 sols 6 deniers ; les héritiers Jan le frotter pour parcou Guezenet 4 sols. Somme : 47 livres 13 sols 5 deniers.

TREFFDUJON. — Jean et Guyon le Dissez Kerreux et consorts 46 sols 6 deniers ; lesdits Dissez à Kermariec 13 sols 8 deniers ; les détenteurs d'un parc et pré de Convenant Quintin 4 sols 6 deniers ; les détenteurs parcou pennavoaz 8 sols 6 deniers ; les détenteurs parcou Tourquis 5 sols 6 deniers les détenteurs parc an aillet 3 sols 6 deniers ; Yvon huet Kendro et consorts 32 sols ; les détenteurs pendalar 25 sols 6 deniers ; les détenteurs parc mac'hanroux 3 sols 6 deniers ; françois madiou pour sa tenue 29 sols 8 deniers ; ledit madiou pour Convenant déclou 26 sols 6 deniers ; Grégoire Dohollou 14 sols ; Jean le Morin Kerbihan 25 sols ; les héritiers et veuve Vincent Gueguen et Jan Daugabel 28 sols 6 deniers ; françois madiou audit lieu 4 sols ; Grégoire Dohollou et consorts à convenant le Maistre 36 sols 3 deniers ; les héritiers et veuve Yvon huet 27 sols 6 deniers ; Yvon le Meur pour la tenue Jézéquel 36 sols 6 deniers ; ledit Meur pour la tenue du Calvez 19 sols ; les détenteurs de la tenue de Coden 23 sols ; ledit Yvon le Meur pour la tenue du Citoller 28 sols 6 deniers : François Yvon et Jan le Meur pour la tenue Derrien 39 sols 6 deniers ; Yvon le Meur pour la tenue du Clech 39 sols 6 deniers ; Jan le Meur pour la tenue du Caezre 37 sols 6 deniers ; François le Meur pour convenant Guéguez 28 sols 6 deniers ; Jan le Meur pour convenant Didou 26 sols 6 deniers ; ledit Meur pour convenant le Diguer 26 sols 6 deniers ; les détenteurs de la tenue feu Catherine Quintin 14 sols : Pierre Cotty 14 sols 6 deniers ; Jan hamon et consorts par en Tarnio et luors St-Tremeur 4 sols 6 deniers ; le dit hamon pour 1 parc de convenant Jolloff 4 sols 6 deniers ; ledit hamon et consorts pour convenant le Kergoat 44 sols 6 deniers ; Jan Teurnier et et consorts pour la tenue Isselaff 43 sols ; François Teurnier Crechuon 46 sols ; 0llivier le Tarvon 22 sols 6 deniers ; Guillaume Guéguen-Kérosan 29 sols ; François le billiec et consorts 29 sols ; Jan le Bastard 18 sols 6 deniers ; Jan henry et consorts à Kérosan 28 sols 6 deniers : les détenteurs par Allain et parc nevez 7 sols 6 deniers ; les détenteurs garenne Cozin 18 sols ; les détenteurs Luors Tocquer 3 sols. Somme : 47 livres 16 sols 1 denier.

LANNEVEN. — Messire Paoul Le Dissez, goasilirit, 38 sols ; Le détenteur parc azelin, 4 sols ; Le détenteur Convenant le Cloarec, 33 sols ; Yves le dissez a Coadissel Isselaff et terres y annexées et parc moan Guillou, 54 sols ; Le dit Dissez et consorts à Coadisel Iselaff, 29 sols ; Jan le Caezre pour mosuladic, 4 sols 6 deniers ; Le dit Caezre et consorts au prat Guen, 24 sols ; Guyon Quiger et consorts, 26 sols 6 deniers ; Les héritiers Jeanne Clurion Coadissel, 33 sols 6 deniers ; Les héritiers Issabelle Derrien audit Coadisel, 48 sols 6 deniers ; Yvon Dohollou et consorts, 33 sols ; François Malpot et sa soeur comprints parc-poulgat 35 sols ; Le dit malpot et sa soeur au convenant Simon, 28 sols ; les héritiers de Jan Chaffot et consorts à convenant Lucas, 19 sols 9 deniers ; François Chaffot et consorts comprints prat quilfoen Kerdrein 21 sols 6 deniers ; Philippe Chaffot et consorts à pennarun 25 sols ; Yvon Madiou à kerdrein et consorts, 21 sols 6 deniers ; Françoise Madiou au prajou, 14 sols 9 deniers ; Yvon Madiou audit prajou, 5 sols ; François madiou pour parc an gat, 3 sols ; Perron Scrignac, 23 sols ; Jan et François dougabel, 23 sols 3 deniers ; Les dits dougabel à pennarun, 7 sols ; Jan Cabon et Yvon Madiou à la boissière, 34 sols 6 deniers ; Lesdits Cabon et Madiou à la tenue du Moing, 35 sols ; paoul perrot, 36 sols ; Jacques le Dantecq et héritiers de Jan à Kerfoen, 7 sols ; les héritiers François le Dantecq, Kerfoen, 32 sols ; Guyon Le Dantec, Kerados, 50 sols 6 deniers ; Jan le Rumeur et consorts, 21 sols, 9 deniers ; Jeun Goasdoué an louch, 33 sols 6 deniers ; ledit Goasdoué à Kerfoen, 29 sols ; françois le Tuon, 10 sols ; le détenteur asservant Yvon Guillon Kerudez, 9 sols ; Yvon Boléat, 22 sols ; Jan Teurnier, Goascoen, 44 sols ; Jan Madiou, Cross a moal et consorts, 27 sols 6 deniers ; Jan Lachiver et consorts au Poulfanc, 25 sols, 9 deniers ; ledit Lachiver au maijou, 8 sols, 9 deniers ; François Raoul, 6 sols ; Yvon dohollou causéayant de français Lescop, 5 sols, 6 deniers ; le détenteur parcou Nicolas, 3 sols 6 deniers ; français teurnier et consorts à Kerdrein Isselaff, 12 sols 8 deniers ; le détenteur parc an Ilis et parcou mabil dépendant dudit Kerdrein, 2 sols 6 deniers ; le détenteur convenant Callouan, 13 sols ; Yvon Lénoret à convenant Mary Coz comprintz l'asservant à convenant Malpaut, de Pennarun, 31 sols ; ledit lénoret acquittant et causeayant du droict feu allain Kermellec et consorts audit lieu 3 sols ; le détenteur pennarun le gall comprinz parc pipanou, 44 sols ; françois le morin et consorts à goasanboulch, 22 sols 9 deniers ; les héritiers de Nicolas Gouget Goasanscoen, 17 sols, 9 deniers ; Jean menou, goascoen, 3 sols, 6 deniers ; les héritiers Guillaume Joch audit goasanscoen 10 sols 6 deniers ; ledit Jan menou à Kerdrein, 11 sols ; les héritiers dudit Joch audit Kerdrein, 11 sols ; Jean guillon du Louch pour prat-Roudour 18 sols ; Messire Guillaume Lachiver et Yvon Dohollou laisné à convenant lachiver funemez 4 sols 6 deniers ; Thomas hailou et consorts pour leur asservant dudit lieu, 1 sol 9 deniers ; le détenteur tachen mabil, 1 soult ; le détenteur Parc an bosec etparc an moniet 9 sols ; Anthoine Bourguignon, 1 soult ; le détenteur prat tudlannit 10 sols ; le détenteur parcou Trogoff 3 sols. — Somme : 60 livres, 16 sols, 11 deniers.

Somme des 4 rolles cy dessus, 189 livres, 16 sols, 8 deniers.

Fait pour être délivré à faire la recette des dits deniers et faire l'acquit au bureau à Morlaix le 10èmejour du présent moye, soultz le signe dudit sieur recteur et dudit Messire herve le Bastard prêtre et celuy de François Counan le jeune pour le disant Simon Coden et le signe de Jean Teurnier présant pour ledit Paoul Lescop, et celuy de Guillaume Guillemot pour ledit Efflam Le Dantecq et pour ledit paoul perrot a signé François Chaffot présent. Iceux affirmants ne savoir juratoirement signer, avec les sings de françois Counan et Yves le Dissez, notaires, en la juridiction et chastellenie de Trogoff, nommés prosnallement à faire le présent rapport en exécution de l'arrest de la cour du 20 février 1669, y ayantz vacqué conformément à Iceluy en l'auditoire audit bourg de Plouégat ce jour 1er de l'an de grâce 1671. Signé : f. Counan, Teurnier, le bastard, ptre, C. Guillemot, G. Bastard, recteur, f. Chaffot, Dissez, notaire, C. Counan, notaire ».

En 1718, cette somme des fouages ne monte qu'à 107 livres 1 sol 6 deniers, versés à Pennarue le Diouguel Nicolas, conseiller du Roy, receveur des fouages de l'Evêché de Léon et de tous les deniers extraordinaires des évêchés de Léon et Tréguier à Morlaix ; la moyenne étant 6 livres 12 sols par feu ; mais cette moyenne variait, elle fut de 11 livres en 1707.

Le même receveur percevait des collecteurs la capitation qui se chiffra à 267 livres 3 sols au premier terme et 267 livres 3 sols au deuxième terme pour 1 année 1720.

4 : Milices garde-côte et royale : Aux archives départementales, se trouvent 3 listes de miliciens gardes-côte, pour 1696, qui nous donnent de précieux renseignements sur leur désignation, par les fabriques ; ils étaient choisis parmi les jeunes gens de plus de 20 ans, « en exécution du billet de Missire du sieur de Kergaradec, de la ville de Lannion, du 8ème de ce mois de mars 1696, Nous fabrique de la paroisse de Plouégat-Moysan, avons prié lesdits corporaux de donner les noms des jeunes gens, pour aller et se trouver le 10 de ce mois en la dite ville de Lannion pour choisir les soldats que ledit sieur de Guergaradec aura besoin au désir de l'ordre Monseigneur de Lavardine, à laquelle fin avons en parlant à Allain Guillemot de la trève de KERVEN sommer de nommer dans sa trève les jeunes qui pourraient être : Francois le Dissez, fils de François ; Yvon Le Gall, fils de Marguerite Guillou ; Jean Thomas ; Yvon Le Goaréguer ; François le Bastard ; Guillaume Nédélec, fils de Mathieu, lequel Guillemot a signé sa déclaration de ne connaître aucun autre personne ni même de soldats dans sa trève qui n'ont pas rejoint. Signé Guillemot. LANNEVEN. — Mathieu Dohollou est du détachement, Mathieu Teurnier, Pierre Le Léer, du détachement, Pierre Dohollou, sergent de paroisse, J. Quintin, François Le Bourzec, G. Lachiver, du détachement, Jacques le Berger, du détachement, Guillaume le Dantec, de Péran, Louis Le Menou, valet de Jean Dohollou,. Jean le Saulx, de Kerfoen, Louis Madiou de la Boissière, Marc Dohollou est incommodé de son oeil ; François le Beulz est valet chez Messire 0l. Counan ; Guillaume Madiou, Croaz-ar-Moal, fils de Jean, François Caër, Guion Plaizou (ne .pouvant dire s'il est en âge), Yvon Le Cittoller ; Yvon Tangui, matelot, (Jan Goasdoué, corporal). KERBABU. — François le Bouc'h, du Pennanec'h, Jean le Dissez, Trogoff, Guion Guéguen, Jean Le Bastard, Pennanec'h, Yvon le Bastard, son frère ; François Lachiver de Traoundour, Guillaume Querné de Trobara. TRUDUJOU. — Jean Le Borgne, du détachement, marié depuis deux ans, Paul le Léer, du détachement, Jan le Lassoun, marié dans cette année, Hervé le Bail, Nicolas le Bastard, marié depuis 3 ans, Hervé Odven, marié depuis 2 ans, Mathieu Teurnier, 0llivier Le Goff, Louis Menou le jeune, marié depuis 2 ans, Yves le Barbier, valet chez Menou, Abraham Le Bride, se disant matelot, Jean Lescop, fils de Guillaume, Hervé Perrot. — NOTE : L'ordonnance de M. l'intendant, signée de lui est du 24 décembre 1695, signé Béchameil. Les registres paroissiaux de la Mairie et les renseignements ci-dessus nous montrent l'organisation de la milice : un capitaine de paroisse, un lieutenant, un enseigne, deux sergents, un caporal par section, et un nombre variable de jeunes gens composaient le détachement de la paroisse. La première République, en créant les Gardes nationales, ne fit rien d'autre en changeant le nom. Mais quelques miliciens gardes-côte étaient désignés pour les armées royales ; l'enthousiasme pour ce service n'était pas bien grand et les réfractaires étaient nombreux. Entre autres,. une lettre de 1696, adressée à « Monseigneur le lieutenant général de l'évêché de Tréguier en Bretaigne et subdélégué pour les ordres de Sa Majesté » par Y. le Dissez et François Guéguen, marguilliers en charge, réclame le paiement audit Le Dissez d'une somme de 59 livres, montant de ses frais pour recherche de 2 réfractaires : François Lachiver et François le Mercier, qui, d'ailleurs n'avaient pas été retrouvés (J. A. Quiniou)

 

www.plouegat-moysan.fr - Création site / Création et montage photo vidéo : Média 3G